13.02.2020

La société Südzucker teste la semi-remorque Krampe à benne basculante et fond mouvant SKS

Actuellement, des véhicules de démonstration de la nouvelle semi-remorque Krampe à benne basculante et fond mouvant SKS 30/1050 sont en route dans toute l'Allemagne. Ce nouveau concept breveté de véhicule a en premier lieu été testé par la société Südzucker. Les principaux actionnaires du groupe sont les producteurs de betteraves de la « Süddeutschen Zuckerrübenverwertungs-Genossenschaft eG. » Le véhicule Krampe a largement été utilisé par LMZ Zeil West, une coopérative transportant les betteraves de ses membres vers l'usine Südzucker à Ochsenfurt et par la société de transport Helmut Streng en Bavière.

Des marchandises différents ont été chargés et déchargés:
- des betteraves en vrac à déverser
- de la mélasse de betteraves pouvant être soit déversée soit déchargée horizontalement dans des hangars
- des cossettes pressées collantes et adhésives ne pouvant être déchargée qu'à l'aide du fond mouvant
- de la chaux d'une densité élevée qui a été déchargée sur les terres agricoles à l'aide du fond mouvant

Face à cette diversité de marchandises, le SKS 30/1050 a surtout marqué des points par sa flexibilité. Grâce à l'utilisation combinée possible de la benne basculante et du fond mouvant, il n'y a pas eu de trajets à vide. Les betteraves ont été amenées à l'usine et au retour de la chaux ou du fourrage ont été chargés. Cela a permis d'économiser du temps et du carburant.

« Grâce à cette efficacité, nous pourrions économiser des attelages sur des distances supérieures à 200 kilomètres par trajet. Cela est non seulement bon pour l'environnement mais aussi pour les dépenses », selon Markus Klein, responsable des produits chez Südzucker, pour le département sucre/betteraves. « Lors du déchargement, la semi-remorque à benne basculante et fond mouvant offre une forte stabilité et une sécurité de travail accrue. »

Lors du déchargement, la charge a, grâce à la combinaison benne basculante - fond mouvant, d'abord été coulissée en partie vers l'arrière grâce au fond mouvant. Ensuite, le processus de basculement a pu être enclenché. En s'ébréchant, la charge glisse beaucoup plus facilement lorsqu'elle est ensuite basculée. De cette manière, le centre de gravité lors du processus de basculement est plus bas ce qui permet d'avoir une importante stabilité en vitesse maximale de déchargement.

Concernant la chaux, le chauffeur a légèrement basculé la SKS au début du processus de déchargement avant de mettre le fond mouvant en marche. Ce qui fut positif, c'est que le tas à décharger était plus compact par cette méthode que si juste un fond mouvant avait été employé.

Le hayon arrière hydraulique monté de série a enthousiasmé les testeurs. Etant donné que les véhicules à fond mouvant et à portes manuelles ne peuvent pas être ouverts sur les sites de déchargement, ils ne peuvent pas souvent livrer des betteraves. Grâce au hayon arrière hydraulique, le chauffeur ne doit même plus descendre mais seulement l'ouvrir depuis la cabine du conducteur.

De par la conception solide et l'utilisation combinée, on remarque un poids de base légèrement supérieur à celui en d'autres véhicules à benne basculante. Mais après utilisation, les chauffeurs ont classé la semi-remorque Krampe SKS 30/1050 à benne basculante et fond mouvant comme recommandable sur toute la ligne.

« Son excellent comportement au déchargement, sa stabilité et sa rentabilité nous ont convaincus », résume Manfred Greubel, Directeur Exécutif chez LMZ Zeil West. « Nous prendrons l'acquisition d'une semi-remorque Krampe à benne basculante et fond mouvant sûrement en considération. »



« retour
 
Top